Violents affrontements entre armée syrienne et djihadistes dans les plaines du Ghab au nord-ouest de Hama

Des affrontements au nord-ouest de Hama ont tué 22 soldats de l’armée syrienne et djihadistes dimanche, ce qui représente le plus grand nombre de morts dans la région depuis l’instauration du cessez-le-feu le 5 mars.

Les djihadistes de la chambre d’opérations « Wa Harredh al-Mou’minin » (« Et incite les croyants (au combat) ») ont pris d’assaut plusieurs positions de l’armée syrienne dans les plaines du Ghab autour de la ville de Tunjarah le 10 mai à l’aube.

L’armée syrienne a mené une contre-attaque pour sécuriser la ville de Tunjarah. De violents affrontements se poursuivent, l’armée syrienne bombarde les villes et villages voisins.

Les affrontements ont tué 15 soldats de l’armée syrienne ainsi que sept djihadistes, dont ceux de Tanzim Hurras al-Din, selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme.

La veille, la chambre d’opérations « Wa Harredh al-Mou’minin » avait lancé quatre roquettes sur la base aérienne russe de Houmeimim, au sud de Lattaquié. L’attaque n’a pas fait de victimes.

Les groupes djihadistes regroupés au sein de cette alliance ont rejeté l’accord de cessez-le-feu signé par la Russie et la Turquie le 5 mars à Moscou.

La situation au nord-ouest de Hama pourrait encore s’aggraver dans les prochains jours.

L’accord de cessez-le-feu signé le 5 mars à Moscou avait permis de rétablir le calme dans la région d’Idlib, théâtre pendant plusieurs mois d’intenses combats qui ont déplacé près d’un million de personnes en trois mois.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.