Le ministère de la Défense demande aux FDS de rejoindre l’armée syrienne face à l’invasion turque

Le ministère syrien de la Défense a publié mercredi une déclaration appelant les Forces démocratiques syriennes à se joindre à leur lutte contre l’agression turque dans le nord de la Syrie. Les Forces démocratiques syriennes n’ont pas encore répondu.

Le ministère de la Défense a publié mercredi une déclaration dans laquelle il appelle les Forces démocratiques syriennes (ndlr, appelés « Qasad » dans le langage officiel du gouvernement syrien) à rejoindre les unités de l’armée pour affronter l’agression turque qui menace les territoires syriens.

Selon le communiqué, « Le Commandement général des forces armées est prêt à recevoir les membres de ces groupes qui sont prêts à s’y joindre et à régler le statut de ceux qui n’ont pas rejoint le service militaire obligatoire et de réserve et ceux qui sont recherchés ».

Le ministère a affirmé que « nous faisons face à un ennemi commun en Syrie, et nous devons nous sacrifier en tant que peuple de la Syrie unifiée (Arabes et Kurdes) pour restaurer chaque km2 des territoires syriens ».

Cette annonce intervient quelques heures à peine après que plusieurs cheikhs de Syrie orientale (notamment certains chefs de la tribu des Chaytat) ont fait parvenir une lettre au président syrien Bachar Al-Assad au sujet d’une amnistie générale accordée aux combattants des Forces démocratiques syriennes.

Pour sa part, le ministère de l’Intérieur s’est déclaré prêt à fournir tous les services nécessaires liés aux affaires civiles à tous les habitants de la région syrienne d’al-Jazira (nord-est) dont les circonstances liées à la guerre les ont privés des services dont ils auraient dû bénéficier.

Le Ministère de l’intérieur a également affirmé qu’il recevra tous ceux qui veulent rejoindre les forces de police de la part des groupes appelés “Asayish” (ndlr, police kurde dans les territoires tenus par les Forces démocratiques syriennes).

Entre-temps, le ministère de l’Éducation a affirmé dans une déclaration qu’il était prêt à prendre en charge le statut scolaire des élèves de la région syrienne d’al-Jazira.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.