La Turquie souhaite établir une “zone de sécurité” dans le nord de la Syrie

Après avoir menacé de « dévaster » l’économie turque si Ankara attaquait les Forces démocratiques syriennes, le président américain Donald Trump s’est entretenu par téléphone lundi 14 janvier avec son homologue turc Recep Tayyip Erdogan sur l’après-retrait américain de Syrie.

Mardi matin, le président turc a confirmé l’intention de son pays de créer une « zone de sécurité » de 32 kilomètres de profondeur dans le nord de la Syrie.

« Lors de la conversation téléphonique d’hier, le président américain Donald Trump a réaffirmé sa décision de retirer ses troupes de Syrie. Nous avons décidé d’aller de l’avant sur toutes les questions concernant la Syrie, y compris la zone de sécurité que la Turquie va créer », a déclaré le quotidien Sabah, qui cite Erdogan.

La Turquie souhaite établir une « zone de sécurité » de 32 kilomètres de profondeur en Syrie
La Turquie souhaite établir une « zone de sécurité » de 32 kilomètres de profondeur en Syrie

Erdoğan devrait rencontrer le président russe Vladimir Poutine le 23 janvier dans le cadre du processus d’Astana – qui inclut également l’Iran – afin d’échanger sur les derniers développements concernant le retrait américain, Idlib et le nord-est syrien.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.