Le premier ministre syrien Imad Khamis et le premier vice-président iranien Eshaq Jahangiri lors du forum économique Syrie-Iran à Damas, le 29 janvier 2019 (image Reuters/Omar Sanadiki)

La Syrie et l’Iran signent des accords de coopération économique dans différents domaines

Le premier ministre syrien Imad Khamis et le premier vice-président iranien Eshaq Jahangiri lors du forum économique Syrie-Iran à Damas, le 29 janvier 2019 (image Reuters/Omar Sanadiki)
Le premier ministre syrien Imad Khamis et le premier vice-président iranien Eshaq Jahangiri lors du forum économique Syrie-Iran à Damas, le 29 janvier 2019 (image Reuters/Omar Sanadiki)

La Syrie et l’Iran ont signé lundi 28 et mardi 29 janvier à Damas un accord de « coopération économique stratégique à long terme » visant à renforcer les liens entre Damas et Téhéran. Ces accords ont été signés lors de la visite à Damas du premier vice-président iranien Eshaq Jahangiri.

L’agence de presse SANA rapporte que la Syrie et l’Iran ont signé 11 accords, protocoles d’entente et programmes qui couvrent un large éventail de domaines, dont l’économie, la finance, la culture, l’éducation, les infrastructures, les investissements et le logement. Ces accords ont été signés lors de la visite à Damas du premier vice-président iranien Eshaq Jahangiri.

Le président Assad a souligné que ces accords et projets de coopération ont « une dimension stratégique et constituent une base économique solide qui contribuerait à renforcer la résilience de la Syrie et de l’Iran face à la guerre économique menée à leur encontre par certains pays occidentaux ».

Le Premier ministre Imad Khamis a déclaré qu’il s’agissait « d’un message au monde sur la réalité de la coopération syro-iranienne », citant « les facilités juridiques et administratives » au profit des entreprises iraniennes qui souhaitent investir en Syrie et contribuer « efficacement à la reconstruction ». L’Iran se tiendra « aux côtés de la Syrie lors de la prochaine phase qui sera marquée par la reconstruction », a promis Jahangiri.

Signature de onze accords, protocoles d’entente et programmes

La Syrie et l’Iran ont signé un accord de coopération bancaire entre la Banque centrale de Syrie et la Banque centrale d’Iran dans le but de renforcer la coopération et la coordination entre les deux organismes.

L’accord vise à stabiliser le secteur bancaire, à le renforcer, à faciliter les échanges commerciaux et à encourager l’investissement, ainsi qu’à stimuler les relations économiques dans les circonstances actuelles. L’accord a été signé par les gouverneurs des banques centrales syrienne et iranienne.

Les transactions bancaires entre la Syrie et l’Iran ont été affectées par les restrictions occidentales à leur accès au système financier international.

Un protocole d’entente a également été signé entre le Ministère de l’économie et du commerce extérieur de la République arabe syrienne et le Ministère de l’industrie, des mines et du commerce de la République iranienne.

Les accords comprennent également deux protocoles d’entente entre les autorités ferroviaires des deux pays ainsi qu’entre leurs autorités de promotion de l’investissement respectives (la Commission syrienne de l’investissement et l’Organisation iranienne pour l’investissement et l’assistance économique et technique).

En ce qui concerne les infrastructures, il y a également la réhabilitation des ports de Tartous et de Lattaquié, la construction d’une centrale énergétique de 540 mégawatts, ainsi que des dizaines de projets dans le secteur pétrolier et agricole, selon le premier ministre Imad Khamis.

Un protocole d’entente dans le domaine de la géomatique a été signé entre l’Organisation générale syrienne pour la télédétection et l’Organisation géographique nationale iranienne.

Les deux pays ont également signé un protocole d’entente visant à renforcer la coopération cinématographique entre l’Établissement général du cinéma en Syrie et l’Organisation iranienne du cinéma.

Un protocole d’entente sur l’échange d’informations relatives au blanchiment d’argent et au financement du terrorisme a été signé entre la Commission syrienne de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme et l’Unité iranienne des transferts de fonds.

Les deux parties ont également signé un programme exécutif de coopération culturelle entre le ministère syrien de la Culture et le ministère iranien de la Culture et de l’Orientation islamique ainsi qu’un programme exécutif dans le domaine de l’éducation pour les années 2019-2021.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.