Cheikh Abdallah ben Zayed s'exprime lors d'une conférence de presse au Ministère des affaires étrangères et de la coopération internationale à Abou Dhabi (image Khushnum Bhandari pour The National UAE)

Les Emirats arabes unis : la Syrie doit retrouver sa place dans le monde arabe

Cheikh Abdallah ben Zayed s'exprime lors d'une conférence de presse au Ministère des affaires étrangères et de la coopération internationale à Abou Dhabi (image Khushnum Bhandari pour The National UAE)
Cheikh Abdallah ben Zayed s’exprime lors d’une conférence de presse au Ministère des affaires étrangères et de la coopération internationale à Abou Dhabi (image Khushnum Bhandari pour The National UAE)

La réouverture de l’ambassade des Émirats arabes unis à Damas va permettre à la Syrie de retrouver sa place dans le monde arabe, a déclaré mercredi le cheikh Abdallah ben Zayed, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale. Par le National UAE en date du 6 mars 2019.

« Nous avons décidé de rouvrir notre ambassade à Damas pour assurer le retour de la Syrie dans la région arabe », a déclaré le cheick Abdallah lors d’une conférence de presse conjointe avec son homologue russe Sergueï Lavrov à Abou Dhabi.

Les Émirats arabes unis ont fermé leur ambassade à Damas au début du conflit syrien. Après six ans, en décembre 2018, ils ont annoncé la réouverture d’un processus qui a été perçu comme un signe de dégel des relations entre le gouvernement syrien et le reste du monde arabe, après des années d’isolement diplomatique. Deux mois plus tôt, le président Assad avait déclaré à un journal koweïtien que la Syrie était parvenue à un « accord majeur » avec les Etats arabes.

« La réouverture de l’ambassade n’est que le début de ce chemin. Nous n’en sommes encore qu’au début » a déclaré Cheikh Abdullah ben Zayed aux journalistes. « Il est vital d’analyser la situation en Syrie, son évolution et les décisions prises qui ont eu un impact sur la crise » a-t-il dit.

Avec la défaite quasiment acquise de l’Etat islamique dans l’est de la Syrie et la reconquête d’une grande partie du pays par les forces gouvernementales, la Syrie semble sur le point de commencer un nouveau chapitre.

Cela nécessitera une contribution arabe pour protéger la souveraineté et l’intégrité territoriale de la Syrie. « Nous voulons voir une Syrie qui fasse partie de la région. », a déclaré le cheikh Abdallah.

La grande majorité des missions diplomatiques à Damas ont fermé et évacué leurs ambassadeurs en 2012.

Avec l’Afghanistan, l’Arménie et Bahreïn – entre autres – les Émirats arabes unis sont l’une des rares ambassades ouvertes à Damas, dans le but de renforcer le rôle des États arabes dans la promotion de l’indépendance, la souveraineté et l’intégrité territoriale de la Syrie et pour empêcher les dangers de toute interférence régionale avec la situation syrienne, a dit Sheikh Abdallah.

Les Émirats arabes unis ont de plus en plus insisté pour promouvoir la diplomatie en tant qu’outil permettant d’accroître la paix et la stabilité au Moyen-Orient. De même, M. Lavrov a tenu à souligner l’utilisation par la Russie du « soft power » dans cette région instable.

La Russie tient à poursuivre la lutte « sans compromis » contre le terrorisme, le trafic de drogue et d’armes, ainsi que toutes les formes de criminalité organisée. « Nous nous efforçons de résoudre toutes les crises dans la région par des moyens diplomatiques et politiques », a déclaré M. Lavrov.

La Russie et les Émirats arabes unis ont des approches similaires pour résoudre les conflits dans la région, a déclaré le diplomate russe. Ajoutant que le rétablissement et le renforcement de la sécurité régionale sont impossibles sans mettre fin aux conflits par des moyens politiques et diplomatiques et par le droit international.

Les relations russo-émiratie continueront de progresser, a déclaré le cheikh Abdallah. « Le nombre de touristes russes aux Émirats arabes unis et le commerce mutuel ont augmenté », a-t-il dit. « Nous attendons avec impatience la poursuite de la coopération culturelle entre la Russie et les Émirats arabes unis. »

Le diplomate russe, qui a effectué une tournée de quatre États dans le Golfe, a déclaré que Moscou et Abou Dhabi travaillent ensemble pour lutter contre l’extrémisme et le terrorisme dans la région, une coopération militaire approfondie.

La Russie souhaite normaliser les relations dans la région du Golfe et « garantir la stabilité et la participation de tous les pays » a ajouté M. Lavrov. Plus d’un an après le début du différend diplomatique entre le quatuor du Golfe et le Qatar, une solution n’est pas encore en perspective.

Dans le cadre de sa tournée dans le Golfe, M. Lavrov a rencontré mardi le roi Salman d’Arabie saoudite.

L’Arabie saoudite et la Russie font pression pour la formation d’un comité constitutionnel en Syrie et ont appelé à une solution politique pour mettre fin à la guerre. « La Russie est en contact avec les Etats-Unis pour réduire toute nouvelle escalade en Syrie », a-t-il dit.

Au cours de sa visite à Riyad, M. Lavrov a également rencontré Naser Al Hariri, chef du Haut Comité de négociation, et a déclaré que Moscou appréciait l’intention de M. Al Hariri de rechercher un compromis dans les négociations et a exprimé l’espoir que le comité constitutionnel serait bientôt constitué. M. Al Hariri a promis à M. Lavrov que son groupe continuera à coordonner les négociations avec la Russie. En tant que l’un des alliés les plus puissants du président Al Assad, Moscou a accueilli des pourparlers de paix pour la Syrie, rivalisant avec les négociations parrainées par l’ONU.

Lundi, le diplomate russe s’est également entretenu au Qatar avec le ministre des Affaires étrangères Cheikh Mohammed ben Abdulrahman Al Thani.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.