La Russie va patrouiller au sud, les Turcs au nord de l’autoroute M-4 à Idlib

La police militaire russe en patrouille dans le nord de la Syrie (image : Sergueï Novikov/TASS)

L’armée turque patrouillera au nord d’un corridor de sécurité en cours de formation le long de l’autoroute M-4 dans la province d’Idlib au nord-ouest de la Syrie et les forces russes patrouilleront au sud, a déclaré le 10 mars le ministre turc des affaires étrangères Mevlut Cavusoglu.

Une délégation militaire russe est arrivée à Ankara mardi pour discuter des détails de l’accord, a déclaré M. Cavusoglu dans une interview à l’agence de presse turque Anadolu.

Il a rappelé que les délégations militaires turque et russe ont discuté des détails du corridor de sécurité à 6 km de profondeur au nord et à 6 km de profondeur au sud de l’autoroute M-4 dans la région d’Idlib ce 10 mars.

Le corridor fait partie d’un accord de cessez-le-feu conclu par la Turquie et la Russie le 5 mars pour mettre fin au conflit dans la région d’Idlib qui a déplacé près d’un million de personnes en trois mois.

L’accord a permis à l’armée syrienne soutenue par la Russie de consolider ses gains sur les groupes rebelles soutenus par la Turquie, mais a stoppé l’offensive syrienne et dissipé la plus grande crainte d’Ankara, un afflux de réfugiés syriens en Turquie.

Cavusoglu a déclaré que la Russie veillerait à ce que l’armée syrienne n’essaie pas d’entrer dans le couloir le long de la M-4 et que les groupes rebelles soutenus par la Turquie resteraient en place.

Outre les discussions sur le corridor de sécurité de l’autoroute stratégique M4, Ankara et Moscou poursuivront le dialogue pour établir un cessez-le-feu durable à Idlib, a-t-il noté.

« Nous travaillons maintenant à rendre ce cessez-le-feu permanent », a déclaré Cavusoglu.

« Si le régime Assad tente de poursuivre sans se soucier du cessez-le-feu à Idlib, les forces turques feront comme elles l’ont fait auparavant », a déclaré le ministre.

Selon l’accord, des patrouilles conjointes turco-russes doivent commencer le 15 mars le long de l’autoroute M-4 entre Turunba et Ain al Hawr. Le statut de la poche rebelle au sud de l’autoroute n’est pas clarifié mais les groupes rebelles devraient quitter la zone avant le 15 mars.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.